mercredi 1 décembre 2010

Here Comes The Pain







«Il faut absolument sortir de schémas préfabriqués». Parmi les quelques critiques qui m’ont été adressées au sortir du premier bilan l’année dernière, c’est sûrement celle qui m’a le plus ennuyé. Voire agacé. Et lorsqu’il a fallu se pencher sur ce troisième sujet bédé, j’avais plus ou moins -fatalement- ces quelques mots en tête. Et cela peut, au final, je pense, expliquer certaines décisions que j’ai pu prendre lors de la gestation, de la maturation du récit présent ci-dessus. Bref. Avant d'aller plus loin, il est nécessaire -sans doute- d’expliquer le sujet de l’exercice. Pour faire court, on devait utiliser des éléments, trois au total, tirés au hasard, pour construire un scénario. Une caractéristique, un objet et un sujet de dialogue. Je n’ai pas été nécessairement verni au niveau du tirage mais cela aurait pu être pire. Bref. Sur cette base, j’ai commencé à écrire une histoire. Mais ça n’allait pas. Ca ne me plaisait pas. Ou pas assez. Ce qui fait que je suis parti dans une tout autre direction. C’est là qu’on revient à cette notion de «schémas préfabriqués». Pour en sortir, pour échapper à cela, j’ai tenté différentes choses. Des choses nouvelles. J’ai changé ma façon d’écrire, notamment. J’ai essayé un format différent, à l’Italienne. Je me suis risqué à une utilisation quasi-abusive du hors-champs. Bref. Je pourrais continuer mon énumération. Mais je doute de l’intérêt d’une telle entreprise. Bref. Disons juste que j’ai essayé de procéder un peu différemment. Après, je ne sais pas. Ah, j'oubliais: pour les éléments à placer, je vous laisse deviner.

© meuah 2010

17 commentaires:

  1. Ouais et comme on dit: Pas de pain, pas de gain!

    RépondreSupprimer
  2. Mouahahaha je trouve que tu t'améliores mec (Oh non un compliment! Je crois que c'est la 1ère fois pour moi).

    Je tente ma chance:
    - objet: le camion moche
    - caractéristique: (je vois pas trop le terme la) être dans un lieu sombre
    - discussion: la pilosité des suédois en milieu hostile

    RépondreSupprimer
  3. Deuxième essai:

    - objet, la photo d'un président plus ou moins noir
    - caractéristique, le thème du désert
    - discussion, la pilosité des suédois mais en milieu plutôt accueillant au deuxième abord

    Alors alors? Un indice sinon?!

    RépondreSupprimer
  4. Chiottes un indice quand même!

    - objet, l'éolienne à deux balles d'euros du début
    - caractéristique, un règlement de compte
    - discussion, le truc vaseux sur "maman sourir" (pourquoi pas "papa longue jambes")

    ps: sale type va!

    RépondreSupprimer
  5. Pfff... Ce n'est pourtant pas très difficile!

    RépondreSupprimer
  6. Allez, parce que tu ne cesses de pleurnicher, je veux bien t'aider un peu: remplace le mot "caractérisitique" par "métier".

    RépondreSupprimer
  7. Ok, et les autres mots je les remplace par quoi?

    C'est reparti:
    - objet, des bouteilles, pleins des bouteilles
    - caractéristique ou métier apparemment, chocolatier (c'est pour noël)
    - discussion, "A ton avis le père noël il préfère les bouteilles ou le chocolat lui?"

    RépondreSupprimer
  8. Tu t'éloignes, tu t'enfonces, tu ce-que-tu-veux mais c'est pas ça...

    RépondreSupprimer
  9. J'en ai même pas un de bon depuis le début?! On aura la réponse pour 2011 au moins?

    Bon, je suis têtu je retente:
    - objet: Un pi'tolet (oui chez moi on dit comme ca, j'y peux rien)
    - "métier": barman ou tueur à gage (j'en dis 2 je fais ce que je veux et je t'emm***e!)
    - discussion: l'intérêt d'un dialogue miteux dans une BD pas mieux?
    ^^
    (ca c'est le regard d'un petit bonhomme qui sourit... Il à l'air rien gentil!)

    Et sinon t'es tout nu pour les fêtes?!

    RépondreSupprimer
  10. Il est doux quand, sur la vaste mer, les vents soulèvent les flots, d'apercevoir, de la terre ferme, les terribles périls d'autrui.

    Lucrèce, De la nature

    RépondreSupprimer
  11. Je crois que j'ai jeté un froid!

    Mr.Freeze, "Batman & Robin, le retour contre les méchants plus méchant"

    RépondreSupprimer
  12. Je savais que, dans ta folle jeunesse, tu avais touché un peu à la com. Ce que j'ignorais, a contrario, c'est que tu t'étais fait débaucher par quelque vil fabricant de jouets. Comme quoi.

    RépondreSupprimer
  13. Ca donne pas la réponse tout ca (et en plus c'est nul héhé).
    Ca veux dire que j'ai tout bon ce petit poème de la victoire?

    RépondreSupprimer
  14. Non, tu as tout faux, comme d'habitude...

    RépondreSupprimer

Vous avez le fiel facile? Vous éructez de la bile à tout va? Allez-y, faîtes-vous plaisir!